Notre histoire

→ Qui est Mireille Grenet ?

Compiègnoise d’origine, elle est née le 27 août 1898. Son père, M. LACOUR, était directeur du service des eaux de la ville. Après avoir suivi des études à l’école normale de Beauvais, elle devient institutrice. Elle épouse M. GRENET, architecte installé à Compiègne.

mireille-grenet

Elle débute son métier d’enseignante à Verberie, puis à Béthisy Saint Pierre, avant d’exercer à l’école Saint Germain de Compiègne en 1919.

Sa carrière professionnelle se déroulera dorénavant dans sa ville. En 1920, elle rejoint l’école Jeanne d’Arc. Elle y sera nommée directrice adjointe, avant d’en prendre la direction en 1940, ainsi que celle des cours complémentaires en 1944.

Elle délègue ensuite cette fonction pour se consacrer au centre d’apprentissage (rue des réservoirs – maintenant rue Amédée Bouquerel). Devenu collège d’enseignement technique, il sera ensuite transformé en lycée technique d’Etat, en 1962, grâce à l’investissement de Mireille Grenet.

Présidente du cercle laïc d’éducation populaire de Compiègne, Mireille Grenet sera nommée chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, le 24 juin 1956.

Décédée en 1962, elle ne connaîtra pas l’achèvement des travaux du nouveau lycée , avenue de Huy (1966). Celui-ci portera le nom de Mireille Grenet à partir de 1976, consacrant ainsi l’œuvre d’une femme qui aura dédié sa vie à l’apprentissage et à la formation professionnelle.

 

→ Les locaux

Initialement installé rue des réservoirs dans une maison de maître qui demeure aujourd’hui une annexe de l’établissement, le lycée s’installe progressivement avenue de Huy, entre 1962 (début des travaux) et 1966 (achèvement).

chateau

Ses bâtiments se répartissent sur un parc de plus de 12 hectares, sur lequel s’élève le château des sablons. Construit au début du vingtième siècle, il était la propriété de M. FOURNIER SARLOVEZE, longtemps Maire de Compiègne.

Avant d’abriter le futur lycée Mireille Grenet, le château des sablons connaîtra plusieurs destins puisqu’il sera tour à tour Hôpital militaire, siège de la kommandantur pendant une partie de la seconde guerre mondiale (il porte encore les stigmates de bataille qui s’y sont déroulées) et centre de vacances.

Lors de la création du nouveau lycée, le château hébergera les dortoirs de l’internat.

Des aménagements réguliers auront lieu, les derniers concernant l’espace scientifique et technologique industriel, ainsi que l’installation du bâtiment des métiers de l’eau..

 

 

→ Mireille Grenet aujourd’hui

La structure Mireille Grenet s’est développée sans renier la philosophie de celle qui lui a prêté son nom. Toutes les voies de formation y sont aujourd’hui représentées, pour faire en sorte que la réussite soit possible quel que soit le profil du jeune scolarisé : un lycée général et technologique, deux lycées professionnels, un centre de formation continue d’adultes et un centre de formation d’apprentis offrent un panel large de formations pour répondre à cet objectif.